Relations franco-suédoises [sv]

Relations politiques et dernières visites

L’adhésion de la Suède à l’Union européenne a eu un effet stimulant sur les relations franco-suédoises. La succession des présidences française et suédoise de l’Union européenne en 2001 a également favorisé un travail en commun qui a mis en évidence des approches partagées sur de nombreux dossiers (environnement, emploi, aide au développement …).

Notre partenariat est particulièrement étroit dans les domaines suivants : changement climatique (souhait commun de l’intégration de la dimension climatique dans les programmes d’aide au développement), technologies et normes environnementales, pôles de compétitivité.

La présidence suédoise du Conseil de l’UE (1er juillet / 31 décembre 2009) a achevé le trio des présidences successives ouvert par la France et poursuivi par la République tchèque.

Les contacts entre parlementaires français et suédois sont intenses, et témoignent notamment de l’intérêt que suscite le modèle suédois sur des thèmes aussi variés que la fonction publique, le télétravail, les énergies nouvelles, la loi de finances ou les questions sociales.

Le Président Sarkozy s’est rendu en juillet 2009 à Stockholm pour une visite de travail. Il s’est entretenu avec le Premier ministre suédois, M. Fredrik Reinfeldt. Carl Bildt, ministre suédois des affaires étrangères a effectué une visite en France le 2 février 2010. La ministre des Affaires européennes, Birgitta Ohlsson, s’est rendue à Paris en avril 2010 et s’est entretenue avec Pierre Lellouche. La princesse héritière de Suède a effectué une visite en France du 27 au 29 septembre 2010 et elle a eu un entretien avec le Président de la République.
0M. Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’Etat à la justice, s’est rendu en Suède le 7 octobre 2010. Le 14 janvier 2011, Mme Lagarde a eu un entretien avec son homologue suédois, M. Anders Borg. Le 21 février 2011,
0M. Wauquiez a eu un entretien avec Mme Ohlsson, ministre des Affaires européennes. M. Juppé et M. Bildt ont eu un entretien téléphonique le 8 mars 2011 puis un entretien à Paris le 22 juin 2011 au cours duquel ils ont abordé les sujets suivants : processus de paix au Proche-Orient, Libye, Syrie, Iran, partenariat oriental. M. Eric Besson, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique s’est rendu à Stockholm le 29 août 2011 et a rencontré Carl Bildt, ministre des affaires étrangères, Maud Olofsson, ministre des entreprises et de l’énergie et Anna-Karin Hatt, ministre des technologies de l’information et des affaires régionales. La ministre des Affaires européennes, Mme Ohlsson, a rencontré M. Leonetti à Paris lors d’un petit déjeuner de travail le 26 octobre 2011.

++++ Relations économiques

La Suède est en 2010 notre 14ème client et 13ème fournisseur et représente 1,3% de nos exportations et 1,2% de nos importations. Réciproquement, la France est le 8ème client et 8ème fournisseur de la Suède et représente 4,9% de ses exportations et 4,6% de ses importations.

Les échanges commerciaux franco-suédois (importations et exportations de l’ordre de 5Mds€ par an) sont dominés par les échanges de biens industriels, conséquence d’investissements industriels croisés importants et du commerce intra firme qui en découle (par exemple, Volvo AB détient Renault VI, AstraZenca possède des installations importantes à Dunkerque tandis que Eramet a racheté le leader mondial de l’acier rapide, Kolster et Schneider électrique un certain nombre d’entreprises suédoises).Un déficit commercial est apparu en 2005, à cause des pertes de parts de marché des constructeurs automobiles français, du recul des grands contrats livrés à partir de la France mais aussi du développement des plates-formes logistiques intermédiaires pour les exportations de la France vers la Suède.

En 2010, les échanges commerciaux bilatéraux sont repartis à la hausse avec la reprise économique, notamment dans l’automobile, sans parvenir à retrouver leur niveau d’avant la crise. Notre déficit commercial est resté stable (0,6Md€).

En 2010, les exportations françaises ont représenté 5.092 M€ ; elles étaient notamment composées d’équipements mécaniques, de matériel électrique et électronique (27%), de produits chimiques, parfums et cosmétiques (24%), de matériels de transport (16%), de produits métallurgiques et métalliques (10%). Les importations françaises ont représenté 5.685 M€ ; elles étaient notamment composées de produits pharmaceutiques (15%), de matériels de transport (14%), de bois, papier et carton (12,4%).

++++Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est au 6e rang des pays d’accueil des étudiants suédois, derrière les pays anglo-saxons, l’Allemagne et l’Espagne (mais reste la première destination des étudiants Erasmus suédois). Il est à noter que le nombre d’étudiants suédois au sein des universités françaises est en baisse constante depuis 10 ans (-30% depuis 2005).

La coopération scientifique franco-suédoise repose sur un volume d’échanges important : nombreux liens entre laboratoires, programmes de recherches bilatéraux entre les universités, agences et organismes des deux pays promus et animés notamment par l’Association franco-suédoise pour la recherche (AFSR), succès des appels d’offres remportés par nos deux pays dans le cadre de l’Espace Européen de Recherche, en liaison avec l’ensemble des opérateurs oeuvrant dans ce domaine. Six accords de coopération (avec le CEA et le CNRS) ont été signés à Stockholm en décembre 2010 dans les domaines des accélérateurs, de l’instrumentation neutronique, de l’énergie nucléaire, de la physique des hautes énergies et du changement climatique. Un partenariat Hubert Curien (PHC) Gustaf Dalén a été créé avec la fondation suédoise pour la recherche stratégique.

La Suède accueille chaque année un grand nombre d’écrivains français et francophones ce qui a conduit, en moins de dix ans, à plus de 750 traductions d’ouvrages littéraires. L’attribution en 2008 du Prix Nobel à trois lauréats français est un symbole fort de la considération portée par l’élite suédoise à l’égard de nos créateurs et de nos chercheurs. Dans le cadre de la saison culturelle européenne (1er juillet-31décembre 2008), la Suède a eu l’occasion de présenter sur notre territoire plusieurs fleurons de son patrimoine et de sa création.

++++ Relations militaires

Depuis l’excellente coopération opérationnelle entre la France et la Suède en Ituri dans le cadre de l’Union européenne (opération Artémis en 2003), les relations militaires se sont renforcées avec des exercices communs réguliers, des échanges d’information, des actions de formation, et des réunions d’état-major et du comité d’armement.

La Suède a été nation-cadre d’un GT 1500 de l’Union européenne en même temps que la France au premier semestre 2008, ce qui a permis de nouvelles coopérations concrètes.

En tant que membre de la LOI (six principaux pays européens producteurs d’armes : France, Suède, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Italie), la Suède participe à plusieurs projets communs en matière d’armement : démonstrateur d’avion sans pilote NEURON, radio logicielle ESSOR en particulier.

Modifié le 12/03/2012

Haut de page