WikiLeaks : « conclusion d’un pacte américano-suédois avant le Sommet de Copenhague »

La Suède a « trahi les pays en voie de développement avant le Sommet de Copenhague en choisissant de collaborer, en coulisses, avec les Etats-Unis » révèle Svenska Dagbladet (SvD), suite à la publication par WikiLeaks de télégrammes diplomatiques soulignant les « très fréquents contacts » entre le gouvernement suédois et les autorités américaines avant Copenhague. Ainsi, un télégramme de l’ambassade des Etats-Unis à Stockholm note que « la volonté de la ministre de l’Industrie de travailler nous est telle qu’elle indique que des compromis seront possibles ». En outre, à l’automne 2009, le ministre de l’Environnement et le Premier conseiller de l’ambassade américaine « se seraient mis d’accord pour réduire les attentes en vue de la Conférence de Copenhague.

Pour les spécialistes interrogés par le quotidien, il « aurait été judicieux de nouer de proches contacts avec pays en voie de développement comme la Chine, du fait de leur influence, comme cela a été fait avec les Etats-Unis ». « La Suède a d’ailleurs trop misé sur la carte américaine » conclut le quotidien.

Modifié le 21/02/2011

Haut de page