Vote du budget : vers la censure du gouvernement ?

0« Une nouvelle élection serait une très bonne chose  », a déclaré, vendredi soir, au cours d’une émission satirique retransmise, depuis Almedalen, sur le net, Håkan Juholt. « Il s’agit juste de rappeler au gouvernement qu’il n a pas de majorité. Juholt veut simplement dire qu’il est prêt à négocier la cinquième réduction d’impôt, moyennant, par exemple, une baisse des cotisations à l’assurance chômage », déclare une source interne au PSD, citée par Aftonbladet. « L’idée de législatives anticipées est absurde, et personne n’y a intérêt », estime un éditorialiste dans le même quotidien. « Ni les Modérés, qui risqueraient de voir leurs alliés centristes et chrétiens-démocrates exclus du Riksdak à cause d’un score insuffisant, ni les sociaux-démocrates, en pleine phase de reconstruction ».

Selon un sondage publié dans Expressen, les Modérés demeurent le principal parti de Suède (34, 9 % des intentions de vote, +2,8), et que les sociaux-démocrates progressent de 3,3 points (à 32,5). « Ils récupèrent une parti de leur électorat de base qui était, en partie, allé chez les Sverigedemokraterna (qui perdent 1,7 % ; à 4,6 ) », explique un spécialiste. Autre tendance : la « baisse continue » de l’ensemble des « petits partis », tant à gauche (-1,4%, à 3,8, pour les ex-communistes du Parti de La Gauche) qu’à droite (-0,2 et -1,3 pour, respectivement, les Chrétiens démocrates et le Centre, dont les scores oscillent autour de 3,5 %).

Modifié le 11/07/2011

Haut de page