Vie politique : quel leader pour le Parti du Centre ?

Svenska Dagbladet consacre un article à la succession de Maud Olofsson, la dirigeante démissionnaire du Parti du Centre. « Le sondage informel que nous avons effectué auprès des députés centristes indique que, si l’élection ne tenait qu’à eux, la gagnante serait Annie Lööf, qui remporte les suffrages de 11 des 23 élus que compte le parti ». « Annie Lööf incarne une tendance plus libérale, et, à l’échelle du centrisme, plus moderne », explique un commentateur dans le même quotidien. « Elle a Margaret Thatcher pour modèle, est favorable au démantèlement de la loi sur la protection de l’emploi, et à la privatisation de la radio et de la TV publique ». « Sa principale rivale, l’actuelle Ministre des régions et des nouvelle technologies, Anna-Karin Hatt, représente la famille centriste traditionnelle, plus « sociale libérale ». « Les valeurs défendues par Mme Lööf pourraient ainsi effrayer les membres les plus conservateurs du Parti du centre, qui pourraient, au bout du compte, lui préférer A.K. Hatt ».

Modifié le 19/08/2011

Haut de page