Vie politique

0
Tous les quotidiens consacrent plusieurs articles au congrès social-démocrate extraordinaire. « Une seule certitude : le Congrès désignera un nouveau leader et une nouvelle secrétaire générale. Pour ce qui est de la ligne politique à suivre, mieux vaut ne rien attendre. On s’en tiendra aux généralités d’usage, et on évitera de choisir », écrit l’analyste de Dagens Nyheter, qui ajoute : « Il s’agira pour le nouveau dirigeant, Håkan Juholt, de se donner, à terme, une stature d’homme d’Etat ». Dans le même temps, un sondage du Göteborgs-Posten indique que 49 % des Suédois ne pensent pas que M. Juholt ferait un bon premier ministre, 22 % d’entre eux restant indécis.

Pas davantage d’ « effet Juholt » dans les sondages d’opinion, ajoute Dagens Nyheter : « Le parti social-démocrate reste sous la barre des 30 points, avec 29,9 % des intentions de vote (+ 0,9 par rapport à l’enquête de févier), tandis que le Parti modéré reste le premier parti de Suède (34,9), malgré une baisse de 1,8 points. « Mais l’écart se resserre malgré tout entre les deux blocs : 49,3 à droite contre 44,1 à gauche. En cause : « l’effritement continu des Chrétiens-démocrates qui, avec 3,7 %, n’obtiendraient aucun élu ». A noter également : la légère progression des Verts (+1,7, à 9,7 %) et des Sverige Demokraterna (+1,1, à 5,7 %).

Modifié le 25/03/2011

Haut de page