Vers la fin de l’intervention suédoise en Libye ?

Expressen se fait l’écho de la « querelle politique » sur la date de retour en Suède des 8
avions de guerre Jas-Gripen envoyés en Libye
dans le cadre de la résolution 1973 du
CSNU. « L’ordre de mission du Parlement n’était valable que pour trois mois, et on
évoque à présent une possible prolongation
 », explique le journal. Mais l’opposition
de gauche (Sociaux-démocrates, Verts et Parti de gauche) est « sceptique » quant à un
tel prolongement, et les Démocrates de Suède (extrême-droite) ont, pour leur part, été,
dés le départ, hostiles à l’intervention suédoise en Libye, à laquelle une majorité des
députés du Riksdag pourrait donc décider, contre l’avis du gouvernement, de
mettre un terme
. Le Président des Sociaux-démocrates, Håkan Juholt a déclaré que « la
Suède avait pris ses responsabilités » et assumé « sa part dans le coût » de l’intervention
internationale dans ce pays (SvD).

Modifié le 02/05/2011

Haut de page