Un journaliste suédois enlevé et poignardé en Egypte

Toute la presse commente le kidnapping hier dans les rues du Caire de Bert Sundström, journaliste de la télévision suédoise (SVT). Grièvement poignardé, il a été retrouvé plus tard dans un hôpital par l’un des membres d’une agence de sécurité qui collabore avec SVT. Opéré hier dans la soirée, « son état est sérieux, mais stable » annonce la télévision, qui peine à déterminer si les auteurs de l’agression appartiennent à l’armée ou à la foule. Toutefois, lorsque SVT a cherché à joindre B. Sundström sur son portable, une personne inconnue aurait répondu et déclaré : « votre homme se trouve chez le gouvernement égyptien qui reste fort ».

Le Premier Ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, a condamné cette agression : « Les attaques contre les journalistes sont complètement inadmissibles. Tous les journalistes enlevés doivent immédiatement être libérés ». Selon Aftonbladet, 24 journalistes auraient été arrêtés et 21 maltraités en Egypte au cours des dernières 24 heures. La presse suédoise souligne l’importance de protéger la libre expression et les témoignages sur place des journalistes. « La terreur ne va pas nous faire taire » annonce Aftonbladet.

Autre article sur les violences en Égypte.

Modifié le 04/02/2011

Haut de page