UE : débats sur l’adhésion de la Turquie

0La Turquie est "à un tournant qui débouchera sans doute sur la polarisation de la société" (Dagens Nyheter, DN). « L’opposition à l’adaptation à l’UE semble plus importante dans la classe moyenne, malgré le fait que la plupart de gens veulent vivre comme des européens lambdas ». Selon DN, cette classe se méfie aussi de la stratégie de rapprochement vis-à-vis de l’UE entamé par M. Erdogan, dans la mesure où elle craint les intentions de l’AKP. « Mais si les femmes turques veulent éviter l’oppression religieuse, une future adhésion doit être considérée comme une bonne garantie ».

Enfin, il est très probable que M. Erdogan sera le grand vainqueur des prochaines élections, mais « la nouvelle constitution, qu’il a promis s’il reste au pouvoir, l’obligera à prendre position sur plusieurs questions qui pourront créer des antagonismes importants. Ce qui exigera des volontés compromis ».

Modifié le 10/06/2011

Haut de page