UE : B. Ohlsson veut interdire la fessée

Expressen rapporte que la Ministre suédoise des affaires européennes, « Birgitta
Ohlsson, exige l’adoption d’une directive pour protéger les enfants contre les
mauvais traitements, provoquant ainsi ses influents homologues français, britannique
et belge
 ». Le journal écrit que « dans ces pays, il est toujours autorisé de maltraiter ses
enfants dans un but éducatif », ce qui est «  parfaitement inacceptable et répugnant »,
a déclaré Birgitta Ohlsson
hier dans une interview. Expressen rappelle « que les
châtiments corporels sont interdits en Suède depuis 1979
. Vingt-huit pays dans le
monde, dont quinze de l’UE ont depuis adopté des lois similaires ». « Mais de telles
pratiques ont encore cours dans onze pays européens », affirme le journal.

Modifié le 02/05/2011

Haut de page