T. Östros exclu de la commission exécutive du Parti social-démocrate

« Tomas Östros exclu de la commission exécutive du Parti social-démocrate  », titre l’ensemble des quotidiens du week-end. « La commission électorale a demandé à plusieurs membres du bureau exécutif de donner leur démission. Parmi eux, le porte-parole pour les questions économique, Tomas Östros ». « Mais ce dernier fait de la résistance », croit savoir Expressen. « Rien ne l’oblige, après tout, à céder sa place avant le prochain congrès ordinaire du parti, programmé pour 2013. Et de nombreux districts souhaitent son maintien ». La question se pose donc : Tomas Östros osera-t-il aller contre la décision de la Commission électorale, provoquant ainsi une crise au sein du PSD ? « Pas impossible », estime un commentateur dans le même quotidien.

«  La commission électorale confirme le virage à gauche du parti et tourne la page de l’ère Sahlin », estiment pour leur part Svenska Dagbladet et Dagens Nyheter. « La plupart des sortants appartiennent à la frange plutôt libérale, tandis que tous les entrants, à l’exception du probable futur porte-parole pour les questions économique, Mikael Damberg, appartiennent tous à la mouvance conservatrice du parti », écrivent en substance les deux quotidiens.

Modifié le 21/03/2011

Haut de page