Suède : financement des partis politiques

Suite aux critiques du Conseil de l’Europe sur le manque de transparence du système de
financement des partis politiques suédois (voir revue de presse du 26 avril), les
Modérés ont proposé un accord de tous les partis du Riksdag pour rendre
systématiquement publiques les donations de plus de 20 000 couronnes.
Carin
Jämtin, secrétaire du Parti Social-démocrate, s’est déjà déclarée en faveur de cet accord
(SvD), de même que Peter Eriksson, porte-parole des Verts. Ce dernier a déclaré qu’une
loi était « nécessaire pour empêcher certaines personnes d’acheter des politiques ». Et
d’ajouter qu’en « Suède, nous avons une attitude naïve en pensant que nous ne sommes pas
concernés par la corruption » (DN). Cependant, SvD rapporte que les
Sverigedemokraterna (extrême-droite) sont totalement opposés à un accord sur
ce sujet, de peur que leurs sympathisants ne soient stigmatisés une fois leurs
donations rendues publiques
. « Ceux qui souhaitent examiner nos recettes peuvent déjà
le faire à partir des déclarations anonymes publiées dans le journal de notre parti », a
déclaré Björn Söder, secrétaire des SD.

Modifié le 29/04/2011

Haut de page