Suède : Rinkeby, un quartier « en marge » ?

DI consacre un long reportage à la banlieue de Rynkeby « où des centaines d’emplois ont disparu au cours des dernières années ». Le quartier « a perdu sa banque, sa poste et d’autres services  » : « l’Agence pour l’emploi, la Sécurité sociale, les services communaux sont partis vers Kista ». Nordea, dernière banque à avoir quitté le quartier, est partie avec son distributeur automatique de billets. Les habitants interrogés font part de leur inquiétude : « Cela fait 20 ans que j’habite Rynkeby et je suis profondément inquiet », explique Mohamed Hagi Farah, membre d’une association de parents. « Je vois beaucoup de gens qui perdent courage. La société capitule et nous abandonne. C’est pour cela que nous avons peur ».

Mais pour sauver le quartier, Mohamed Hagi Farah ne manque pas d’idées : « En Suède, on parle beaucoup d’améliorer le climat pour les entreprises, mais on en fait peu pour les gens d’origine étrangère comme nous. Il est presque impossible pour nous d’obtenir un prêt bancaire. Je souhaiterais que l’on s’inspire du Minnesota. Là bas, on a crée un fond étatique avec un capital risque pour les entrepreneurs d’origine étrangère. Un succès ».

Modifié le 11/05/2011

Haut de page