Suède : Emploi et intégration

« Le chômage, pourtant en baisse au niveau national, augmente parmi les jeunes issus de l’immigration », titre Dagens Nyheter. « Nombre d’entre eux quittent le système éducatif sans diplôme, et ont du mal à trouver un premier emploi », explique le Ministre de l’Intégration, Erik Ullenhag, qui « propose, pour remédier à cette difficulté, d’augmenter, par exemple, les capacités d’accueil des sections d’apprentissage , ou de faciliter la mobilité des salariés ». « Mais il ne faut pas se voiler la face : les discriminations à l’embauche existent. Nous devons par conséquent, pour mieux lutter contre ce phénomène, durcit la législation existante », ajoute M. Ullenhag.

« Mieux vaudrait consacrer des fonds à la création de passerelles entre l’école et le monde du travail. Ou alléger les formalités administratives pour nécessaires à la création d’entreprise », commente un représentant de l’équivalent suédois du MEDEF. « Le climat local, plus ou moins favorable à l’entrepreneuriat, joue un rôle décisif. A Trosa, petite commune au Sud de Stockholm, ce climat est plutôt bon et le taux de chômage parmi les jeunes issus de l’Immigration est relativement faible. A Malmö, c’est exactement le contraire, et ce taux atteint des sommets (autour de 70%) », explique une experte des milieux économiques.

Modifié le 29/07/2011

Haut de page