Suède : Absentéisme scolaire

La presse rapporte que le gouvernement a décidé que les absences injustifiés des élèves seraient prise en considération dans la notation finale et ce en dépit des réticences de l’Ombudsman des enfants, de l’Inspection des écoles, de l’Administration des établissements scolaires (Skolverket) et de l’Organisation centrale des élèves. Ces institutions estiment notamment que le gouvernement devrait plutôt s’attaquer aux raisons de l’absentéisme, et s’étonnent que les notes ne figurent pas comme seul indicateur du niveau de connaissance des élèves. Pour Aftonbladet, le ministre de l’éducation « Jan Björklund est tout seul » : « Sa ligne irresponsable, qui se démarque aussi bien des études réalisées que de la réalité de terrain, ne remporte aucun soutien », affirme le journal. En revanche, DN se range aux côtés du gouvernement, estimant que « le ministre de l’éducation a des ambitions très élevées pour le niveau de l’école suédoise ». Selon Svd, « tout ce que propose M. Björklund est de toutes façons un sujet d’irritation pour ses opposants ».

Modifié le 12/05/2011

Haut de page