Saab Automobile : annulation de l’accord avec le Chinois Hawtai

Suite à l’annulation hier de l’accord avec Hawtai, le président du constructeur automobile, Victor Muller est en Chine dans l’espoir « d’y trouver rapidement un partenaire financier » (Dagens Industri, DI). Il a indiqué au quotidien économique qu’il « avait toujours un plan B et que des négociations aussi bien avec Hawtai qu’avec d’autres constructeurs étaient en cours ». Selon lui, « la production pourrait reprendre dans quatre/ cinq semaines à Trollhättan ».

Parallèlement, l’homme d’affaires russe Vladimir Antonov, n’a toujours pas obtenu du feu vert quant à sa participation.
Selon les médias, « le temps presse et Muller n’a pas les moyens d’essuyer de nouveaux revers » (DI), « sous peine de faire faillite » (Expressen). Si la ministre de l’Industrie a dit « formuler l’espoir que le président de Saab réussisse à trouver des financements dans ce contexte difficile », DN « doute que ce dernier soit vraiment l’homme de la situation ».

En outre, le futur porte-parole des Verts, Gustav Fridolin, se prononce, dans une tribune publiée dans Expressen, en faveur de la reconnaissance des expériences professionnelles dans la procédure d’admission à l’Université. De cette manière, d’anciens employés de Saab pourraient commencer des études supérieures.

Modifié le 13/05/2011

Haut de page