Renforcement des contrôles aux frontières danoises

Carl Bildt estime que la question « empoisonnée » du renforcement des contrôles aux frontières du
Danemark « relève de la Commission européenne et que le gouvernement auquel il appartient n’a pas
à avoir d’opinion à ce sujet » (DN). « Le Ministre des Affaires étrangères se montre donc plus modéré que
sa collègue Birgitta Ohlsson » (ministre des Affaires européennes) qui avait ouvertement critiqué le
projet du Danemark d’« instaurer des bureaux de douane permanents à ses frontières et d’utiliser des
technologies de surveillance avancées » pour « agir contre les trafics d’êtres humains, de drogue et
d’armes » (exigence du parti populiste de droite Folk Parti en échange de son soutien aux réformes
économiques du gouvernement danois). Lors de son entretien de vendredi avec son homologue danoise,
Lene Espersen, « Carl Bildt a tout de même rappelé l’importance de ne pas entraver la circulation des
quelques dix mille personnes qui effectuent chaque jour le trajet Suède/Danemark pour
travailler ».

Modifié le 20/06/2011

Haut de page