Remise du rapport « de crise » de la Commission interne, expliquant la défaite du PSD aux élections de septembre 2010

« L’absence de crédibilité des mesures de lutte contre le chômage » est l’une des raisons principales du faible résultat du PSD, si l’on en croit le rapport présenté hier. Selon la télévision publique suédoise, les propositions concrètes du rapport comprennent : des investissements dans l’Etat providence et les infrastructures, des subventions pour la construction de logements et renforcer le droit de travail. De plus, il souhaite durcir la politique vis-à-vis des entreprises privées dans le secteur de la santé et des écoles privées. La Commission tire la conclusion qu’il serait éventuellement nécessaire d’augmenter les impôts pour financer les réformes.
Le rapport est « une voyage nostalgique pour le parti » estime la télévision publique tandis que SvD le juge « plus idéologique que tactique ». « Le parti marche en arrière vers l’avenir » estime Dagens Industri tandis qu’Aftonbladet considère qu’il « manque d’idées nouvelles ».

Modifié le 16/02/2011

Haut de page