Réforme fiscale en Suède "pour favoriser la compétitivité"

SvD publie une tribune des quatre leaders de l’Alliance au pouvoir, qui annoncent la réforme prochaine du système fiscal suédois pour favoriser les entreprises, la recherche et la croissance. « Il devrait être moins compliqué et plus rentable de diriger une entreprise », estiment-ils. La réforme s’articule en trois propositions.

  1. Attirer en Suède et faciliter le recrutement de chercheurs, cadres de haut niveau et autres personnels qualifiés, pour permettre le développement d’entreprises et de centres de recherche. Le gouvernement propose de classer comme « experts » toutes les personnes recrutées à l’étranger dont le salaire mensuel dépasse les 85 600 couronnes, pour leur permettre de bénéficier de déductions fiscales spécifiques.
  1. Augmenter les allégements fiscaux dans le domaine de la recherche et du développement pour permettre aux entreprises de déduire de leurs impôts une partie de leurs dépenses de recherche, même si elles ne constituent pas le cœur de leur activité. « Dans un premier temps, les donations aux universités et grandes écoles seront déductibles » (DI)
  1. Modifier la réglementation dite « 3 :12 » pour introduire un plafond qui permettra d’imposer comme des salaires une partie des bénéfices de l’entreprise.

Modifié le 11/04/2011

Haut de page