Réforme du marché unique européen

DI publie une tribune de la ministre du Commerce, Ewa Björling, selon laquelle « 55% des entrepreneurs suédois connaissent mal le marché intérieur européen et ses règles. Celui-ci représente pourtant 2/3 du commerce suédois  ». Pour mieux faire fonctionner ce marché intérieur, l’UE demande à présent aux Etats membres quelles mesures qu’ils souhaiteraient adopter pour le moderniser.

Le gouvernement suédois considère qu’il faut simplifier les règles du marché intérieur européen et les standardiser, « par exemple en mettant en place un système international d’adjudication électronique pour permettre aux PME de s’internationaliser ». De plus, « la Suède considère que le brevet européen doit être instauré au plus vite, même si ce sera désormais par le biais de coopérations renforcées. Le travail de standardisation doit s’intensifier. Cela sera bénéfique pour le développement économique et pour l’innovation ». Enfin, la ministre estime que « l’Europe doit utiliser pleinement son potentiel, en particulier dans le secteur des services et du numérique, pour devenir plus compétitive et pour s’assurer une croissance durable ».

Modifié le 10/03/2011

Haut de page