Recherche clinique

Dans une tribune publiée dans Dagens Nyheter (DN), le président du parti libéral et ministre de
l’Education, Jan Björklund, souhaite que les unités de recherche clinique cessent d’être fermées
par les Comtés (responsables de la gestion des soins). De récents rapports indiquent en effet que
l’activité de ces unités a diminué de 45% depuis six ans et que les Comtés ont fermé un certain
nombre d’entre elles.
« Cela va dans le mauvais sens », estime le Ministre, qui craint que la Suède perde sa position de
leader en matière de recherche médicale. En outre, « une telle évolution est défavorable aux
patients, qui doivent rester au centre de nos préoccupations ».

Modifié le 24/05/2011

Haut de page