Parti social-démocrate : affaire de corruption

0
La presse reprend les « révélations » de Dagens Industri, selon lesquelles la compagne du nouveau leader des sociaux-démocrates, Håkan Juholt, a été condamnée pour « escroquerie » en 2007. « Elle a elle-même reconnu avoir dérobé, au moyen de fausses factures, la somme de 45 908 SEK à son ancien employeur », résument ainsi les quotidiens. « Håkan Juholt, interrogé, il y a quelques semaines, par la commission électorale du parti, sur les « « éventuels éléments susceptibles d’affecter sa candidature », avait omis de signaler ce point », expliquent Svenska Dagbladet et Expressen. « Seule la personne d’Håkan Juholt nous intéresse. Pas son entourage », a déclaré la présidente de la commission électorale.

« M. Juhålt n’a absolument rien à voir avec le travail de sa compagne », estime l’éditorialiste d’Aftonbladet ». « Mais il aurait mieux valu qu’il évoque lui-même cette condamnation plutôt que de laisser la presse s’emparer de l’affaire », ajoute-t-elle à l’instar de son confrère d’Expressen. « La situation est inquiétante pour Juhålt », écrit cette dernière. « Les actes commis par la compagne du leader du PSD laissent une impression malsaine. Veut-on voir ce type d’individu graviter autour des cercles du pouvoir ? ».

Modifié le 29/03/2011

Haut de page