Norvège : critiques envers l’attitude du Premier Ministre suédois

La presse suédoise, à l’exception d’Expressen, estime que Fredrik Reinfeldt a été « invisible » (Dagens Nyheter, DN) depuis le début de la crise, qu’il « n’a pas assez occupé l’espace médiatique » (SR, radio publique), « provoquant ses concitoyens par son silence » (DN).
Le secrétaire d’Etat chargé de la communication a toutefois rappelé que le chef du gouvernement était « le premier à avoir parlé avec son homologue norvégien » et que la cellule de crise a commencé à fonctionner dès que les attaques ont été connues. Expressen considère en outre que « Reinfeldt a bien agi ». « Si son comportement est différent de celui de Stoltenberg, c’est parce que la Suède n’est pas touchée de la même manière que la Norvège, et n’a pas besoin que son chef de gouvernement réagisse avec la même émotion ».

Modifié le 29/07/2011

Haut de page