Nomination d’un conseiller spécial contre la xénophobie

Face au succès des Démocrates de Suède (extrême-droite) « le gouvernement va désigner un conseiller spécial qui devra déterminer comment rendre plus efficace le combat contre la xénophobie, en particulier à l’école », annonce SvD qui affirme que « l’attitude des lycéens à l’égard des personnes homosexuelles est devenue plus positive, mais que leur perception des Juifs et des Musulmans s’est détériorée depuis quelques temps ». « Il s’agit de vacciner les gens contre les préjugés » a déclaré le Ministre de l’Intégration, Erik Ullenhag (libéral) qui révèlera aujourd’hui l’identité du conseiller spécial dont le rapport sera rendu public en octobre de l’année prochaine. Pour Erik Ullenhag, « il s’agit d’empêcher la Suède de suivre la même voie que certains autres pays européens » (il cite le Danemark) qui « n’ont pas mené de débat ouvert sur la xénophobie, et dont la société s’est durcie ».

Modifié le 06/05/2011

Haut de page