Mobilisation de la France pour la lutte contre le dérèglement climatique [sv]

Extrait du Discours de M. François Hollande, Président de la République lors du Sommet sur le climat, le 23 septembre 2014 :

Nous pensons avoir le temps, or aujourd’hui il y a urgence. (...)

La concentration du CO2 dans l’atmosphère a encore battu un nouveau record en 2013. Les dérèglements climatiques ne sont plus une hypothèse mais une certitude. Le réchauffement menace la paix et la sécurité. Le dérèglement climatique est à l’origine de plus de déplacements de population que ceux provoqués par les guerres.

Tout doit donc être entrepris pour réduire fortement les émissions mondiales de gaz à effet de serre, de façon à contenir l’élévation de la température moyenne du globe en-dessous de 2°C.

Le parlement français en ce moment-même, discute d’une loi sur la transition énergétique qui fixe les économies d’énergie à atteindre à l’horizon 2050, prévoit de réduire les émissions françaises de 40% et qui indique un objectif de 32% pour les énergies renouvelables à horizon 2030.

C’est pourquoi le fonds vert est pour nous une perspective tout à fait nouvelle qu’il convient de doter largement. La France contribuera à hauteur d’un milliard de dollars sur les prochaines années à la capitalisation du fonds vert.

Le fonds vert pourra aider les pays à investir dans la transition énergétique. Le fonds vert sera une opportunité considérable pour les entreprises, pour aller vers la transition énergétique. Le fonds vert sera aussi une opportunité de croissance. Le fonds vert sera non seulement la marque de la solidarité mais une capacité pour que l’économie mondiale puisse s’engager vers un nouveau modèle de développement.

Modifié le 30/09/2014

Haut de page