Mission de l’ambassadeur à Lund

A l’occasion de la signature d’un accord entre le synchrotron Soleil et le Conseil suédois de la recherche

L’ambassadeur de France s’est rendu le 21 décembre dernier dans la ville de Lund, où il a présidé la cérémonie de signature d’un accord entre les deux synchrotrons suédois et français pour un montant de 10 millions d’Euros.

Cet accord est le septième et dernier d’une série de collaborations franco-suédoises décidées dans le cadre de la participation française à la Source européenne de spallation (ESS). Il permettra aux universitaires suédois de profiter de l’expérience acquise par les équipes françaises dans le design, l’exploitation et l’optimisation d’une source de lumière de 3ème génération. Il conduira également à la mise au point de méthodes et d’instruments de pointe ouvrant la voie à des performances accrues en matière de rayonnement synchrotron pulsé.

L’accord qui prend effet dès la signature porte sur les domaines suivants :
- les systèmes de contrôle pour les installations de rayonnement synchrotron ;
- le développement d’instrumentation pour lignes nano-faisceaux ;
- l’optimisation et construction d’éléments d’insertion ;
- les lignes de lumière et développement d’environnements pour les échantillons ;
- l’instabilité du faisceau et éléments pulsés ;
- les pulses ultra-courts.

JPEG
Sine Larsen (directrice de Maxlab), Jean Daillant (directeur général du Synchrotron SOLEIL), Mille Millnert (directeur général de Vetenskapsrådet, le Conseil suédois de la recherche), Annika Annerby Jansson (directrice de la commune de Lund), Jean-Pierre Lacroix (ambassadeur de France), Mats Helmfrid (président du conseil municipal). Crédit : Michaela Tellenmark.

Plus d’information :
http://www.lund.se/Tillbehor/Nyheter/Avtal-om-samverkan-kring-Max-IV-/
Interview du professeur Jesper Andersen parue dans SydSvenskan le 21 décembre 2011 (traduction en français) :

PDF - 7 ko

---------------------------------------------------------------------------------

A la suite de la cérémonie, l’ambassadeur a également donné une conférence au LUCSUS, le centre d’étude du développement durable de l’université, sur la thématique de la présidence française du G8 / G20.

La délégation française s’est également rendue sur le site de l’entreprise ST Ericsson, une joint-venture entre le suédois Ericsson et le français ST Microelectronics qui emploie plus de 2000 personnes en Suède dans le domaine des technologies avancées du silicium.

JPEG
Kenneth Ohlin (Site Manager Sweden), Mikael Ross (consul honoraire de France à Malmö), Björn Ekelund (Head of Ecosystems and Research), Bruno Lanternier (directeur du bureau UbiFrance Suède), Jean-Pierre Lacroix (Ambassadeur de France en Suède), Guillaume Kasperski (Attaché de coopération scientifique et universitaire / ambassade de France en Suède), Charles Burgeat (Director of Sales). Crédit : ST Ericsson.

JPEG
Examen des micro-processeurs à très haute capacité dans les laboratoires de ST Ericsson. Crédits : ST Ericsson.

Modifié le 13/01/2012

Haut de page