Mauvais bilan pour les autorités policières

« La politique du gouvernement de l’Alliance en matière de police est un fiasco », constate DN. En dépit des ressources supplémentaires consacrées dès 2006 à l’augmentation du nombre de policiers pour les rendre plus accessibles, plus visibles et plus efficaces, la proportion de crimes et de délits qui ont donné lieu à des suites judiciaires a diminué pour tous les types de criminalité. Le budget alloué à la police est pourtant passé de 15,7 milliards de couronnes en 2006 à 19,1 milliards en 2010. Et « le nombre de policiers est passé de 17 423 à 20 292 » explique le journal. Et de préciser que « la Ministre de la Justice, Béatrice Ask, s’attendait évidemment à un meilleur résultat, compte tenu de l’importance des ressources investies par l’Etat ». Selon elle, c’est peut-être parce que « les nouveaux policiers sont jeunes et n’ont pas encore eu le temps de s’adapter » que le bilan est si mauvais. Elle appelle la police à améliorer ses résultats.

Modifié le 22/02/2011

Haut de page