Mafia : Augmentation du nombre de victimes de règlements de compte

Après Aftonbladet (cf revue de presse du 13 mai) DN consacre un long reportage au crime organisé et titre : « Le gang assassine en plein centre ville ». « Le nombre de victimes tuées lors des règlements de compte d’organisations criminelles a augmenté de 50% depuis les années 90, selon un rapport récent ». Ainsi, « 71 personnes sont mortes lors de conflits criminels entre 2002 et 2008 ». Le journal décrit les derniers assassinats en date : un homme tué par balle mercredi dernier à Malmö sur le chemin de la piscine, un autre assassiné à Göteborg devant sa femme et son fils la nuit de Valborg …

«  Le fait que les victimes et les agresseurs appartiennent tous au crime organisé complique les enquêtes  », affirme le journal, « ils souhaitent régler leurs conflits sans intervention de la justice ». « Les témoins qui parlent avec la police risquent eux-aussi de se faire assassiner ». DN explique que ce type d’assassinat est «  toujours planifié, et souvent perpétré par une personne sans relation directe avec la victime, par exemple un jeune homme désireux d’être intégré dans un gang ». « La violence augmente entre les organisations criminelles et à l’intérieur même des gangs », déclare Klas Friberg de la police criminelle.

Modifié le 16/05/2011

Haut de page