Libye : la presse critique l’attitude de l’UE

Expressen rapporte que « 13 Suédois ont été évacués de Libye lorsque l’avion militaire suédois a
finalement obtenu la permission d’atterrissage à Tripoli
 ». Ces personnes ont témoigné sur la
situation de chaos dans le pays.

Dagens Nyheter (DN) rappelle qu’Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, a annoncé un
sommet extraordinaire, qui rassemblera les 27 chefs d’Etats et de gouvernement à Bruxelles vendredi
prochain.
La plupart des dirigeants européens se trouveront de toute façon à Bruxelles ce jour-là, pour
le sommet des pays de la zone euro. La situation en Afrique du Nord sera donc évoquée au cours de la
matinée, puis « Fredrik Reinfeldt et les neuf autres chefs de gouvernement de pays hors zone euro
rentreront à la maison », explique DN.

Pour le journal, « cet arrangement illustre le désordre qui règne dans l’UE en ce moment  ». « Après
toutes les déclarations douteuses de ces derniers temps, l’UE doit à présent se concentrer sur l’aide au
développement et sur un soutien concret ». Le journal estime que « pour tous ceux qui espéraient
que l’Europe s’exprime enfin clairement, le printemps arabe est une déception
". Et de souligner
"l’écart préoccupant entre les ministères nationaux et le bureau des affaires étrangères de
Bruxelles". Sans compter que "les ministres des Affaires étrangères et les chefs du gouvernement des
pays européens semblent de plus en plus déconnectés de leurs corps diplomatiques. La Suède de Carl
Bildt en est un bon exemple ". DN rapporte également les propos du Financial Times du 1 mars, selon
lequel « le président Sarkozy a ses propres conseillers de politique étrangère, et Michèle Alliot-Marie
n’a pas écouté les diplomates de haut rang français ». Or " la politique étrangère ne peut pas être un
one-man show", estime DN.

Modifié le 04/03/2011

Haut de page