Libye : la presse commente la résolution de l’ONU

La presse suédoise sur Internet reprend les déclarations du porte parole du gouvernement français, M. François Baroin, qui a indiqué que les "frappes militaires contre Kadhafi auront lieu rapidement, dans quelques heures". Selon Expressen, la Norvège aussi pourrait participer à une action militaire contre la Libye, après l’adoption par l’ONU d’une résolution instituant une zone d’exclusion aérienne : « Nous avons décidé de participer à l’opération. Mais il est trop tôt pour dire comment » a déclaré le Ministre norvégien de la Défense, Grete Faremo, au journal norvégien Verdens Gang. Par ailleurs, Expressen rapporte les propos de la Ministre danoise des Affaires étrangères, Lene Espersen, selon laquelle son pays attend le feu vert de son parlement pour envoyer sur place un avion de chasse du modèle F-16.

« Cette résolution est une bonne décision. Le texte n’autorise en effet pas seulement la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne : il ouvre la voie à d’autres types d’opérations. La communauté internationale aura ainsi la possibilité de frapper les unités au sol ou les bases aériennes libyennes. Je pense qu’il s’agit là d’une bonne décision. Il est en revanche très important que nous n’envoyions pas de troupes sur le terrain. Nous entrerions alors dans une toute autre logique, aux conséquences totalement imprévisibles". « Je ne pense pas que la Suède participera à cette opération, du moins pas tout de suite, car nous ne sommes pas membres de l’OTAN », a déclaré par ailleurs le Ministre des affaires étrangères Carl Bildt à l’agence de presse TT.

« C’est historique : la Chine et la Russie ont laissé passer une résolution donnant à la communauté internationale le droit de protéger le peuple libyen contre son dictateur » commente Expressen. « Le Conseil de sécurité a montré qu’un monde meilleur est possible, tout cela grâce aux manifestants pour la liberté dans les pays arabes ». « Il y a cependant un risque qu’il ne soit déjà trop tard ». Aftonbladet estime que « la résolution de l’ONU donne de l’espoir à la résistance libyenne, mais qu’il est loin d’être certain qu’elle soit suffisante ». Il s’agit néanmoins, selon le journal, d’ « une aide concrète de la part de la communauté internationale qui n’offrait jusqu’ici que de belles paroles ». « Il faudra que les forces onusiennes frappent très rapidement ».

Enfin, un groupe de fonctionnaires de l’Agence suédoise de l’immigration (Migrationsverket) va bientôt partir pour la Libye avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, dans le but d’offrir à quelques centaines de Somaliens et d’Erythréens la protection en Suède. « Environ 10 000 réfugiés originaires de ces pays se trouvent actuellement en Libye et leur situation est extrêmement difficile », a déclaré à TT le président de Migrationsverket, Dan Eliasson.

Modifié le 18/03/2011

Haut de page