Libye : intervention suédoise

"C’est le 8 juin que l’OTAN décidera formellement de demander, ou non, à la Suède de prolonger la mission de ses troupes participant à l’opération en Libye", indique ce matin Dagens Nyheter. "L’OTAN a commencé à recenser les besoins et, selon les premières informations communiquées aux autorités suédoises, elle pourrait avoir besoin d’appareils de reconnaissance aérienne, d’avions ravitailleurs et d’aéronefs de combat. Selon Carl Bildt, « il est peu vraisemblable que l’OTAN ait besoin de navires ». Quant à la décision qui sera prise par les sociaux-démocrates : "Le Ministre ne veut pas spéculer sur ce que décidera le gouvernement le moment venu (décision avec ou sans le soutien du PSD) : "Nous avons toujours recherché le consensus le plus large possible au sein du Parlement. Cela a toujours été ainsi, et ça le restera". "Nous devons soutenir les Nations Unies et agir en fonction des besoins exprimés par l’ONU. Il serait vraiment regrettable que nous soyons, pour telle ou telle raison, obligés de renoncer à participer à l’opération en Libye", a conclu le Ministre.

Modifié le 25/05/2011

Haut de page