« Le problème de Birgitta Ohlsson : elle n’a rien à dire » (DN).

En tant que ministre des Affaires européennes, les compétences de Mme Ohlsson semblent larges mais, en même temps, « aucune question concrète n’atterrit sur sa table ». En outre, l’un « des rares domaines dont elle ait la responsabilité est le prochain budget européen et la position suédoise sur le sujet est déjà arrêtée ».

Modifié le 09/02/2011

Haut de page