"Le modèle suédois" par l’ambassadeur Veronika Wand-Danielsson (mars 2016) [sv]

Les partenariats entre la France et la Suède se sont multipliés ces dernières années, dans la recherche comme dans la production. Les exportations suédoises en France atteignent désormais 5 % du volume global. En outre, les Français sont de plus en plus nombreux à choisir la Suède pour les vacances, attirés par sa culture et son mode de vie.

La France et la Suède entretiennent de longue date un partenariat économique actif. Comment celui-ci a-t-il évolué depuis l’entrée de la Suède dans l’Union européenne et quelles sont, aujourd’hui, ses principales
tendances ?

Nous entretenons des relations commerciales avec la France de longue date, bien avant l’entrée de la Suède dans l’Union européenne. L’adhésion de la Suède à l’Union européenne (UE) en 1995 a ouvert le marché européen aux petites et moyennes entreprises (PME) et a permis de développer les relations commerciales de nos deux pays.

Quels sont, selon vous, les éléments d’attractivité de la France qui peuvent concourir à renforcer ces investissements suédois en France ?

La France est un pays qui attire de nombreux investisseurs étrangers avec sa position centrale en Europe, une infrastructure bien développée et de réelles possibilités d’implantations attractives. La France investit beaucoup dans la haute technologie avec une main d’œuvre hautement qualifiée. Les plus grands projets d’investissements suédois en France concernent des activités de production.

On note aussi que le flux de touristes français vers la Suède ne cesse d’augmenter. Comment expliquer cet engouement ?

La Suède reste une destination peu classique qui attire par sa différence, son authenticité et son caractère innovant. Selon les visiteurs français, ses principaux attraits sont la nature et un mode de vie sain. La modernité de la Suède, sa gastronomie, sa mode, sa musique et son high-tech sont d’excellents atouts.

L’entretien complet est disponible ici.

Modifié le 09/06/2016

Haut de page