La démocratie et les jeunes suédois

Une chroniqueuse de Dagens Nyheter (DN) s’inquiète des résultats de la récente étude World Values Survey indiquant qu’un quart des Suédois entre 18 et 29 ans considèrent qu’il serait bien voire très bien que la Suède soit dirigée par un leader fort qui ne se soucie pas des principes démocratiques. Selon elle, « un sursaut démocratique est nécessaire », il importe que les Suédois comprennent que « la démocratie n’est pas une évidence » et que « chacun doit exercer ses droits afin qu’elle ne disparaisse pas ».

Modifié le 16/06/2011

Haut de page