« La France est le premier pays à reconnaitre la légitimité de l’opposition libyenne »

« La France est le premier pays à reconnaitre la légitimité de l’opposition libyenne » titrent les pages « international » de la presse suédoise. Par là, elle « augmente la pression exercée sur le régime de M. Kadhafi » (Dagens Nyheter, DN) et permet à l’opposition « d’obtenir sa première victoire » « Un succès susceptible par ailleurs d’avoir des conséquences militaires dans la mesure où l’opposition pourrait en profiter pour obtenir des armes » (Svenska Dagbladet, SvD). En marge du Conseil extraordinaire des ministres des Affaires étrangères, Carl Bildt a déclaré que « la Suède reconnaissait des pays et non pas des régimes. Mais qu’elle ne considérait pas pour autant Kadhafi comme le représentant légitime de la Libye. En pratique, le régime de Kadhafi touche à sa fin » (DN).

En outre, SvD estime que l’UE « doit maintenant adopter une stratégie concertée vis-à-vis de l’Afrique du Nord  ». « La perspective européenne doit s’inscrire dans le long terme et promouvoir la démocratie ».

Modifié le 11/03/2011

Haut de page