L’intervention suédoise en Libye divise le PSD

SvD rappelle que « le gouvernement et les Sociaux-démocrates ont seulement un mois devant
eux pour adopter selon leur souhait un large accord sur la guerre en Libye. Mais cette
question divise le PSD ». Division renforcée hier par les déclarations de l’ancienne présidente du
parti, Mona Sahlin, qui a rappelé l’importance pour la Suède de se plier à la décision de l’ONU.
« La question de la participation suédoise aux opérations de l’ONU a divisé les Sociaux-démocrates
depuis la guerre du Vietnam
 » explique Christer Isaksson, qui a écrit plusieurs
livres sur le PSD. Une fraction est en faveur de la neutralité, mais d’autres jugent important de
participer ».

Modifié le 31/05/2011

Haut de page