Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (17 mai 2016) [sv]

La France déplore que dans un trop grand nombre de pays encore, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) continuent d’être victimes de harcèlement, d’actes de torture, d’arrestations arbitraires, voire de meurtres, en toute impunité.

La lutte en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité est un sujet prioritaire pour la France. À ce jour, l’homosexualité reste pénalisée dans près de 76 États, dont cinq prévoient la peine de mort.

Cette situation n’est pas acceptable. Toutes les personnes doivent pouvoir bénéficier de la même protection de ces droits, sans discrimination, dans le respect des droits de l’Homme tels que reconnus dans les textes internationaux. La France soutient ainsi toutes les actions de promotion des droits de l’Homme et le combat pour l’acceptation de la diversité humaine et l’universalité des droits de l’Homme.

La France soutient l’objectif d’une dépénalisation universelle de l’homosexualité. Nous travaillons activement sur ce sujet avec nos partenaires et les ONG afin de définir l’approche qui permettra d’assurer la probabilité d’un succès à toute initiative aux Nations Unies (élargir des coalitions, construire des séquences utiles, sensibiliser sur le terrain).

JPEG

Modifié le 19/05/2016

Haut de page