France : Les réformes portent leurs fruits

La France a engagé d’ambitieuses réformes destinées à améliorer le fonctionnement des services publics et libérer l’activité dans le secteur privé. Plusieurs indicateurs démontrent leurs réussites.

Dans le secteur public, le fonctionnement des administrations vient d’être revu en profondeur, notamment à travers deux nouvelles réformes destinées à assurer la soutenabilité des finances publiques :

  • La réforme de l’organisation territoriale, entrée en vigueur au 1er janvier 2016, qui divise par deux le nombre de régions, clarifie les compétences entre les différents échelons locaux et réduit le nombre d’intercommunalités (loi NOTRe, promulguée à l’été 2015).
  • La réforme de l’État qui permettra un pilotage plus performant et plus efficace, à travers la modernisation des modes de fonctionnement, en particu¬lier par la création d’une direction interministérielle des achats et une direction de l’immobilier (créées en 2016).

Dans le secteur privé, l’une des priorités demeure de libérer l’activité dans les biens et les services. Cela permet d’accroitre la concurrence, essentielle au développement des entreprises, à la création de richesses et à l’attractivité de la France. Plusieurs réformes y ont contribué, comme la la liberté d’ouverture de lignes d’autocar, la réduction des délais et des coûts d’obtention du permis de conduire, l’extension des possibilités pour l’ouverture des commerces le dimanche et en soirée ou la réforme des professions réglementées du droit.

De plus, plusieurs réformes ont été mises en œuvre pour soutenir une croissance créatrice d’emplois :

  • La loi sur la sécurisation de l’emploi de 2013, qui a renforcé les capacités d’adaptation des entreprises à travers une simplification ambitieuse du recours au chômage partiel, ainsi qu’une simplification et une sécurisation des procédures de licenciement collectif.
  • La loi relative au dialogue social et à l’emploi d’août 2015, qui renforce l’effectivité du dialogue social dans les entre¬prises en en rationalisant les règles et en les adaptant à la taille des entreprises.
  • La loi pour la croissance, l’ac¬tivité et l’égalité des chances économiques de 2015 qui réforme les prud’hommes. C’est une réforme majeure qui accélèrera les décisions des juges et les rendra plus prévisibles et moins coûteuses pour les entreprises et les salariés.
  • La loi Travail promulguée en août 2016 qui modernise le fonc¬tionnement du marché du travail. (Lire plus)

Suite à ces différentes réformes, la France enregistre un retour de la confiance des acteurs économiques. En effet, le climat des affaires pour les entreprises est au plus haut depuis 5 ans, et l’investissement des entreprises s’accélère (+4% en 2016), tout comme les créations d’emploi (+120 000 sur les 12 derniers mois). Par ailleurs, les inégalités ont diminué de 6 % en 2014 par rapport à 2012.

Les réformes sont amenées à se poursuivre, en conformité avec les priorités européennes, s’articulant toujours autour de 3 objectifs :

  1. Soutenir la croissance et l’emploi ;
  2. Lutter contre les inégalités et améliorer l’inclusion sociale ;
  3. Préparer l’avenir.

Modifié le 19/01/2017

Haut de page