France : Les femmes sont de plus en plus représentées dans les instances de décision [sv]

Depuis les mesures législatives adoptées en 2011 visant à améliorer l’équilibre hommes-femmes au sein des plus hauts organes décisionnels, le pourcentage de femmes occupant ces postes à haute responsabilité a triplé en France : le taux le plus encourageant dans l’Union européenne.

La France a adopté en 2011 des mesures législatives visant à améliorerl’équilibre hommes-femmes au sein des plus hauts organes décisionnels des entreprises que sont les Conseils d’Administration et les Conseils de surveillance.

Les enjeux sous-jacents sont de permettre de meilleures performances pour l’entreprise, de refléter avec plus de justesse le marché, d’améliorer la qualité du processus de décision et d’optimiser la gouvernance et l’éthique de l’entreprise.

En 2010, dans les entreprises du CAC40, la part des femmes dans les conseils d’administration dépassait à peine 10%. Six ans plus tard, le pourcentage de femmes a triplé dans les conseils de ces grandes sociétés pour atteindre 34,1%, en 2015. Cette évolution notoire place la France en première position de l’Union européenne sur cet échantillon d’entreprises. L’objectif reste de 40% de représentants de chaque sexe en 2017.

Toutefois, cette évolution est à nuancer : si les femmes sont effectivement plus présentes dans les Conseils d’Administration et les Conseils de Surveillance, peu d’entre elles accèdent à la présidence de ces conseils. De plus, le bilan s’avère plus mitigé pour les entreprises non cotées ou pour les entreprises publiques, pour lesquelles du chemin reste à parcourir.

Modifié le 08/03/2016

Haut de page