Festival international du film de Cannes 2011 : le pavillon des cinémas du monde

Festival international du film de Cannes 2011 : le pavillon des cinémas du monde (du 11 au 22 mai 2011)

Le ministère des Affaires étrangères et européennes promeut, aux côtés des professionnels, le cinéma français dans le monde.

JPEG

Au-delà du soutien financier qu’il apporte à Unifrance, c’est tout le réseau culturel français à l’étranger qui est mobilisé pour l’organisation de festivals de films français. Ce réseau est en contact avec les programmateurs des principaux festivals, les distributeurs et les exploitants de salle à l’étranger pour accroitre la visibilité des films français. Christian Masset, directeur général de la Mondialisation, du développement et des partenariats, et le président du Centre National du Cinéma seront aux côtés des présidents de l’Institut français et d’Unifrance pour signer une convention destinée à développer leurs relations afin de mieux promouvoir le cinéma français dans le monde.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes a également pour mission de soutenir les cinémas du Sud, qui contribuent de manière essentielle à la diversité culturelle défendue par la France.

Pour la première fois, l’Institut français (IF), nouvel opérateur de l’action culturelle, coordonne le "Pavillon des Cinémas du monde", qui sera inauguré le 12 mai en présence de ses deux parrains, l’actrice Elsa Zylberstein et le réalisateur argentin Pablo Trapero, du président de l’IF, Xavier Darcos, de 12 jeunes réalisateurs de la délégation artistique et de l’ensemble des partenaires du pavillon : RFI, France 24, TV5 Monde, Canal France International et l’Organisation Internationale de la francophonie.

Situé au cœur du Village international, le Pavillon répond à trois objectifs :

  • renforcer la visibilité des cinémas du monde avec un hommage au cinéaste tunisien, Tahar Cheriaa et un programme dédié "A l’écoute des printemps arabes"
  • mettre en réseau et susciter la rencontre entre professionnels
  • soutenir le développement et la distribution des films

Un des principaux instruments de ce soutien, le "Fonds Sud cinéma", a servi de tremplin à de nombreux cinéastes désormais connus et reconnus, tels l’Egyptien Youssef Chahine ou le Sénégalais, Sembene Ousmane, et plus récemment le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or en 2010. Le "Fonds Sud Cinéma", dont le secrétariat est désormais assuré par l’Institut français, fait l’objet cette année d’une réforme en concertation avec le ministère de la Culture et de la Communication afin de le rendre plus efficace à l’égard des films de qualité, porteurs de diversité culturelle.

Cette année encore, des films ayant bénéficié d’un appui du "Fonds Sud cinéma" sont présents à Cannes : "Le Maître des forges de l’enfer" de Rithy Panh (Cambodge) sera présenté en sélection officielle en séance spéciale, et "Sur la planche" de Leila Kelani (Maroc) ainsi que "Porfirio" d’Alejandro Landes (Colombie) figurent dans la sélection de la Quinzaine des réalisateurs.

L’appui apporté aux cinémas des pays du Sud par le réseau culturel français à l’étranger, et en particulier par le réseau des attachés audiovisuels participe de cet effort. Ce sont, cette année, 23 attachés audiovisuels qui accompagneront des délégations professionnelles étrangères pour les guider et les assister pendant la durée du festival parmi lesquelles celles du Kenya, d’Afrique du Sud, du Maroc, Égypte, de Tunisie ou encore d’Ukraine.

Afin de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de cinéastes, le ministère poursuit son appui aux écoles de cinéma d’Afrique subsaharienne et met en place un programme de bourses qui permettra cette année à 15 jeunes réalisateurs étrangers d’être accueillis à l’université d’été organisée par la Femis à Cannes en juin.

Enfin, Canal France International, filiale de France Télévisions et opérateur du ministère pour la coopération avec les médias du Sud, met en place sur le pavillon des Cinémas du monde une rédaction internationale composée de 7 équipes étrangères venant d’Algérie, du Cameroun, du Ghana, d’Indonésie, des Territoires palestiniens, de Tunisie et de Zambie qui pourront couvrir pour leurs télévisions respectives cet événement majeur de la scène artistique internationale.

Liens utiles :
- Site officiel du Festival de Cannes
- Institut Français
- Consulter la liste des films fonds sud cinéma depuis 1984

Source : France Diplomatie

Modifié le 11/05/2011

Haut de page