Extrémisme

Selon Svd, les mouvements extrémistes, aussi bien de gauche que de droite, qui étaient en pleine
expansion depuis les années 90, sont en perte de vitesse et attirent de moins en moins de
sympathisants. Le magazine Expo, qui suit les activités de l’extrême droite, a surtout noté que le
nombre d’activistes de la gauche extrême a diminué de manière drastique. En outre, « il semblerait que
la guerre de rue entre la gauche et la droite, qui représentait une grande partie de la violence politique
en Suède, a disparu. Comme si un cessez-le feu tacite avait été conclu ». Une explication avancée par
Expo est que "les anciens activistes d’extrême gauche ont grandi, construit une famille et n’ont plus les
mêmes intérêts. Par conséquent, les groupes d’extrême droite peuvent ’travaillent’ assez
tranquillement". Le magazine a cependant remarqué que ce mouvement, même s’il était moins
visible politiquement, n’en avait pas pour autant disparu.

Modifié le 24/05/2011

Haut de page