Espionnage de citoyens suédois par l’ambassade américaine (suite)

En novembre dernier, la presse avait révélé que depuis plusieurs années, les Etats-Unis, par
l’intermédiaire de leur réseau diplomatique, surveillaient des suspects dans plusieurs pays, dont
la Suède.
Une « Surveillance Detection Unit » (SDU) a été crée pour enquêter sur cette surveillance,
et le procureur Tomas Lindstrand a ouvert une investigation préliminaire pour déterminer si
l’ambassade des USA a enfreint la loi (notamment en matière de protection des données et de secret
professionnel).

Après cinq mois d’enquête, le procureur met à présent un terme à l’investigation, sans avoir pu
prouver que des infractions aient été commises. Insatisfait, il regrette de ne pas avoir obtenu de
réponses à ses questions adressées à la SDU
(pour des raisons de soi-disant confidentialité). Il déclare
n’avoir pas eu non plus accès au registre des données recueillies : « une part d’ombre persiste », a til
déclaré à SvD.

Modifié le 05/04/2011

Haut de page