Entretien avec Louis Schweizer

A Svd, le président de Volvo Trucks confie qu’il ne pense pas que Renault vendra plus
d’actions dans Volvo puisque son « investissement a été un succès ». M. Schweizer
évoque également la conquête de nouveaux marchés comme l’Inde et la Chine. En outre,
il considère que les ambitions de VW de construire un grand groupe de camions avec
MAN et Scania constitueront « un défi difficile » car il s’agit de construire « un joueur
global avec des pièces régionales ». Pourtant, il ne veut pas sous estimer un
« concurrent potentiel ».

Modifié le 07/06/2011

Haut de page