Entretien avec Cecilia Malmström, à l’issue de sa première année de Commissaire européen (SvD)

Le « débat a été plus difficile qu’elle ne s’y attendait lors de cette première années dans ses fonctions » confie Cecilia Malmström à Svenska Dagbladet. Elle se félicite d’avoir, « en un temps record, réussi à faire passer la directive sur la traite des êtres humains » et espère « dès l’année prochaine, aboutir à un accord sur une politique commune en matière d’asile et de migration ».
Les observateurs interrogés par le quotidien à Bruxelles la trouvent « discrète, sympathique, pragmatique et pleine de bon sens ». Pour SvD, « son portefeuille est le plus gros mais aussi le plus ingrat de la Commission et elle n’emportera jamais le prix de la popularité durant son mandat ».

Modifié le 09/02/2011

Haut de page