Enjeux stratégiques et économiques de la zone arctique.

0Article de Dagens Nyheter qui rappelle les principaux enjeux stratégiques et économiques de la zone arctique. « L’Ambassadeur français et ancien Premier Ministre, Michel Rocard fut à l’origine du statut, très protecteur, de l’Antarctique. Il a, en tant que Parlementaire européen, essayé de promouvoir la mise en place d’un texte analogue pour l’Arctique : « Notre initiative a été torpillée par tous les Etats riverains qui nous ont opposé leurs intérêts nationaux. J’ai aujourd’hui perdu tout espoir », a déclaré M. Rocard, interviewé par le quotidien. « L’esprit de coopération qui règne au sein du Conseil est unique. Mais cette instance ne pourra survivre à long terme si elle refuse de s’attaquer aux problèmes qui se posent : les producteurs de pétrole auront-ils carte blanche ? Et qui va contribuer à la construction d’infrastructures pour permettre le passage des navires », poursuit l’ancien Premier ministre, qui conclut : « La France a cessé de donner des leçons au reste du monde. Mais cela ne nous empêche pas de tirer le signal d’alarme » ;

Le Ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, espère pour sa part que la Commission des limites du Plateau continental donnera la « priorité aux litiges concernant la zone arctique ». « Même s’il sait que l’instance est débordée, le Ministre n’est pas inquiet « Je ne pense pas qu’un Etat, lassé d’attendre une décision, décidera d’agir sans l’aval de ladite Commission. Tant l’exploitation des richesses que l’augmentation du trafic maritime ne pourra être effective avant plusieurs décennies », conclut-il.

Modifié le 18/07/2011

Haut de page