Emploi : tous les partis d’opposition contre la "phase 3" soutenue par le gouvernement

0Une alliance de circonstance entre l’ensemble des partis d’opposition, dont l’extrême-droite, pourrait amener le gouvernement à faire marche arrière quant à son programme sur l’emploi. En effet, l’opposition va présenter mardi en Commission une proposition visant à supprimer la « très décriée « phase 3 » de la Garantie d’emploi et de développement mise en place par l’Agence suédoise pour l’Emploi (cf. r.p. 5 mai).

Hier, lors d’une conférence de presse conjointe, les sociaux-démocrates, les Verts et la Gauche ont fait part de leur volonté de limiter la Garantie d’emploi et de développement à la « phase 2 ». Ils estiment que la « phase 3 », « ne permet pas aux chômeurs de trouver un emploi et, en plus, les fait travailler sans salaires » (Svenska Dagbladet, SvD). Selon Aftonbladet, « cette déclaration arrive à point nommé ». « Le gouvernement doit proposer quelque chose de mieux » poursuite le tabloïde, « il ne suffit pas d’occuper les gens, il faut les aider à trouver un vrai travail. Or, si ce n’est pas possible en période de haute conjoncture, quand cela le sera-t-il ? ». En outre, les Démocrates de Suède ont apporté leur soutien à la démarche de l’opposition rouge-verte.

Dagens Nyheter (DN) souligne que « la démarche de l’opposition est intelligente : elle peut convaincre des électeurs déçus par un programme critiqué ». Cependant, « il n’est pas sur que le gouvernement supprime la « phase 3 » : la proposition parlementaire n’a qu’un effet symbolique puisque la « phase 3 » est réglementée par décret ». « Les échecs, de plus en plus nombreux, du gouvernement à faire passer ses projets de loi, risquent, à terme, de démoraliser la majorité. N’est-il pas temps de réfléchit à une alliance plus durable avec les Verts ? ».

Modifié le 11/05/2011

Haut de page