Emploi et intégration

D’après les statistiques européennes, les taux de chômage diminuant le plus rapidement d’Europe sont ceux de la Suède et Malte. L’an passé, en Suède, on est passé de 9% à 7.8% de chômeurs. L’automne dernier, Anders Borg, Ministre des Finances, s’avançait même à dire qu’ "à la fin de ce mandat, s’il n’y a pas d’autre crise, nous devrions avoir la possibilité de descendre en dessous de 5% de chômage environ". Il y a toutefois des groupes qui ont plus de difficulté à trouver du travail, rappelle Göterborgs Posten, entre autre les personnes d’origine étrangère, qui n’ont pas nécessairement "les repères, contacts, codes sociaux, reconnaissance de compétences sur le marché suédois". Pour Jan Danielski, directeur du projet "formation Commerce International" "il ne s’agit pas de réorienter ces personnes, mais de miser sur les compétences qu’elles ont déjà et de les aider à s’intégrer : appréhender le contexte suédois, maîtriser la langue". Le projet soutenu par des fonds européens, a permis à près de 80 personnes d’origine étrangère d’accéder à un emploi ou de créer leur propre entreprise.

Modifié le 19/07/2011

Haut de page