Economie : "il est aussi branché d’avoir des actions libellées en couronnes que de porter une montre Patek Philippe"

SvD estime que « les patrons de l’industrie lourde devraient cesser de verser des larmes de crocodile en attribuant la chute de leurs résultats à la tragique cherté de la couronne suédoise ». Le quotidien conservateur ironise sur « l’entrée de la couronne dans l’élite de l’économie mondiale, qui perce le cœur de ces barons de l’industrie » ; et se félicite que « pour la première fois à l’époque moderne, il est aussi branché d’avoir des actions libellées en couronnes que de porter une montre Patek Philippe ». Selon la Riksbank et de nombreux économistes, la couronne a enfin retrouvé sa juste valeur. «  L’industrie suédoise a pendant 40 ans eu un avantage sur ses concurrents mais cette époque est enfin close  ». « Les entreprises qui fondent leur compétitivité sur une couronne chroniquement sous-évaluée prennent un risque évident », conclut Svenska Dagbladet.

Modifié le 07/03/2011

Haut de page