Economie : "Les entreprises attirées par l’or "

Le risque de banqueroute de plusieurs pays européens et la crise liée à l’endettement aux USA poussent de plus en plus d’entreprises suédoises à délaisser les valeurs mobilières jugées incertaines pour acheter de l’or, titre Dagens Industri.
Christer Granath est PDG de Guldcentralen à Solna, et son entreprise vend des lingots d’or et d’argent comme jamais auparavant : "L’année dernière, notre chiffre d’affaires a été de 137 millions de couronnes suédoises. Aujourd’hui et en à peine 6mois, on a presque déjà atteint ce chiffre." Les entreprises sont aussi plus nombreuses à acheter des métaux précieux, "alors que la plupart de nos clients achetaient à titre privé." Les conséquences sur le prix de l’or sont très nettes : en un an, une once "troy" d’or (31.1grammes) est passée de 1 188 à 1 585 USD. Mais Granath reste prudent " même si les choses vont bien pour la Suède, nous allons souffrir des crises européennes et américaines". Et de recommander aux épargnants privés comme aux entreprises d’avoir "au moins 10% de leur capital composé d’or."

"Rien ne permet de prévoir l’évolution de la valeur avec certitude", nuance toutefois DI : si le prix de l’or a légèrement baissé au cours des deux derniers jours, chez Handelsbanken, spécialiste des actions de valeurs de matières premières, les clients optimistes et pessimistes sont à part strictement égales".

Modifié le 21/07/2011

Haut de page