Economie : « Croissance record pour l’économie suédoise »

« Croissance record pour l’économie suédoise », titrent toutes les pages économiques de la presse quotidienne. Selon un rapport de SCB (Institut de la statistique) paru hier, le PIB suédois a crû de 7,3% au dernier trimestre 2010 (par rapport au dernier trimestre 2009) - à la surprise de nombreux économistes qui n’osaient espérer une croissance supérieure à 6,9%. Un bon résultat dû essentiellement à la hausse de la consommation des ménages - dont le revenu disponible a augmenté de 4,6% au 4e trimestre - et à celle de l’investissement, écrit Dagens Industri. Le nombre de Suédois occupant un emploi a par ailleurs retrouvé son niveau d’avant la crise (4,5 millions) et pourrait encore s’améliorer

Des chiffres qui, souligne Svenska Dagbladet, contrastent avec les prévisions de la Commission pour l’ensemble de l’UE : croissance moyenne de 1,8 % (1,6 % pour les EM de la zone euro. Pour la Suède, les estimations sont de + 4% à 5% pour 2011, et 3% pour 2013. « La forte croissance s’explique en partie par la reconstitution de leurs stocks par les entreprises. Mais cela ne durera pas. Le potentiel d’amélioration n’est pas aussi fort que dans les pays émergents où le chômage est très élevé et la population en forte augmentation », estime DI.

« Anders Borg (M) a toute les raisons d’être satisfait », poursuit le quotidien. « Et le reste de l’Europe contemple avec envie ces chiffres dignes des « tigres » des années 90. Un mot qui fait toutefois trembler Anders Borg, lequel garde en mémoire l’exemple irlandais. « Le Ministre refuse ainsi de s’engager sur la voie de nouvelles réformes pourtant de plus en plus réclamées par ses partenaires de l’Alliance (cf. RDP d’hier). Priorité au remboursement de la dette « afin d’éviter une nouvelle crise encore plus sévère que celle que nous venons de traverser ».

Modifié le 02/03/2011

Haut de page