Eco : Saab conclue un accord avec Pang Da

0DI rapporte que quelques jours après la rupture de son accord avec le chinois Hawtai, le suédois Saab Automobile a finalement fait affaire avec une autre entreprise chinoise : Pang Da Automobile. Mais selon Tony Fang, professeur d’économie (université de Stockholm), « il manque un plan de long terme aux propriétaires de Saab pour que leur entreprise puisse survivre. Les constants voyages en Chine n’ont pas augmenté la crédibilité du président Victor Muller. A présent il vaudrait mieux que Saab fasse faillite, pour ensuite se renouveler avec de nouveaux propriétaires ». Tony Fang critique sévèrement Victor Muller et son « manque de vision ».

Aftonbladet reproche à la ministre des entreprises, Maud Olofsson, de ne pas « avoir pris de contact direct avec Saab depuis l’été 2010 ». Selon une source du journal, « Saab s’inquiète de l’attitude de la ministre » qui avait promis de prendre position sur l’éventuel rachat d’une partie de l’entreprise par le financier russe Antonov une fois la question examinée par l’Office de la dette. Prise de position que la ministre a finalement repoussée pour demander l’avis de la Banque européenne d’investissement. Un fonctionnaire du ministère des finances aurait par ailleurs déclaré que « la Suède pouvait s’en sortir sans Saab ».

Modifié le 17/05/2011

Haut de page